EA 7347 Histara

Histoire de l’art, des représentations et de l’administration dans l’Europe moderne et contemporaine

Archives orales André Chastel : source nouvelle pour l’histoire de l’art et de l’administration dans l’Europe contemporaine

chastelDans le cadre des précédentes campagnes de recueil de témoignages oraux initiées par le Comité d’Histoire du ministère de la culture (cf Culture et recherche n° 122-123, p.79), la collecte d’archives sonores autour d’André Chastel arrive à mi-parcours. Confié en 2014 à Dominique Hervier, conservateur général du Patrimoine, membre associé de l’équipe Histara, ce chantier, le premier à s’intéresser à un groupe d’historiens de l’art, est piloté par le Comité d’Histoire en collaboration avec l’École nationale des Chartes et l’École pratique des hautes études (Histara) ; il reçoit en outre au ministère de la culture le soutien du département en charge de la recherche à la direction générale des patrimoines (DPRPS). Par ce recours à la mémoire vive, une source nouvelle va être mise à la disposition des historiens.

L’historien de l’art André Chastel (1912-1990), professeur à la Sorbonne puis au Collège de France, membre de l’Académie des Inscriptions et Belles-Lettres, chroniqueur au Journal Le Monde mais aussi conseiller d’André Malraux pour la création de l’inventaire général et la politique de protection des monuments historiques, contribua fortement à l’évolution de la notion de patrimoine, renforça l’enseignement et la recherche en histoire de l’art en France et participa à son rayonnement auprès des institutions internationales.

Les données sont collectées par Eva Renzulli-Girard, chercheur enseignant de l’équipe Histara qui s’appuie sur le fonds d’archives Chastel, entré par voie de donation familiale à la bibliothèque de l’INHA. Ces entretiens semi-directifs sont préparés puis restitués selon les méthodes préconisées par l’historienne Florence Descamps, vice-présidente du Comité d’histoire et membre permanent de Histara ; ils constitueront à terme un complément aux publications qui ont marqué le centenaire de la naissance de l’historien de l’art, notamment les actes du colloque publié aux éditions Picard en 2015 (André Chastel, Méthodes et combats d’un historien de l’art, sous la direction de Sabine Frommel, Michel Hochmann et Philippe Sénéchal).

Après avoir recueilli une dizaine de témoignages des plus anciens élèves, collègues et collaborateurs parmi lesquels on peut citer Henri Zerner et Jean-Pierre Babelon, les entretiens – archivés au Comité d’Histoire qui les déposera aux Archives nationales – se poursuivent avec d’autres personnalités dont les contacts avec Chastel, plus épisodiques, ne furent pas toujours sereins.

L’objectif final de ce chantier est de favoriser la recherche en constituant un outil informatisé pour les chercheurs de toutes disciplines à partir des biobibliographies des témoins et des index des personnes, des lieux et des institutions cités par eux.

Cette source nouvelle sur l’histoire de l’art et de l’administration dans l’Europe contemporaine fera l’objet d’une exploration systématique. Ces témoignages de mémoire vive seront analysés afin de constituer un outil informatique portant sur l’historiographie de la deuxième moitié du XXe siècle. Ce travail s’articulera sous forme d’un dialogue intensif avec le Comité d’Histoire du Ministère de la Culture et l’École Nationale des Chartes et s’inscrit dans la prolongation des manifestations du centenaire de la naissance de Chastel en 2012, notamment le colloque André Chastel. Méthodes et combats d’un historien de l’art (nov. 2012, INHA, publié en 2015 sous la dir. de S. Frommel, M. Hochmann, Ph. Sénéchal (INHA, Picard) et Il Sacco di Roma (nov. 2012, Académie de France à Rome, publication prévue en 2018, sous la dir. de G. Anselmi, S. Frommel, A. Lemoine et J. Delaplanche (Campisano Editore, Rome)). Ce projet s’appuie également sur l’exploration de la correspondance de Chastel, entrée par voie de donation familiale à l’INHA, qui évolue depuis 2011. Un premier volume concernant les « lettres italiennes de Chastel » (L.de Fuccia, E.Renzulli dir.) sera publié en automne 2017 dans notre série Hautes Études / Histoire de l’Art (Campisano Editore, Rome). Au sein de l’équipe, les porteurs de ce projet sont Jean-Michel Leniaud, Sabine Frommel, Dominique Hervier (conservateur général du patrimoine et membre associé de l’équipe), Eva Renzulli (membre associé et chargé de conférence) et profitera de l’assistance de Pierre-Olivier Védrine.

 


 

BILAN 2017

 

Dans le cadre des précédentes campagnes de recueil de témoignages oraux initiées par le Comité d’Histoire du ministère de la culture (cf Culture et recherche n° 122-123, p.79), la collecte d’archives sonores autour d’André Chastel est arrivée à son terme avec l’enregistrement et le traitement de 22 entretiens. L’année a permis d’établir le plan d’un ouvrage consacré à l’exposé des méthodes et des résultats ainsi qu’à la mise au point d’une fiche Unimarc. Confié en 2014 à Dominique Hervier, conservateur général du Patrimoine, membre associé d’Histara, ce chantier, le premier à s’intéresser à un groupe d’historiens de l’art est piloté par le Comité d’Histoire en collaboration avec l’École nationale des Chartes et l’École pratique des hautes études (Histara) ; il a reçu du ministère de la culture en 2015 et 2016 le soutien du département en charge de la recherche à la direction générale des patrimoines (DPRPS). Par ce recours à la mémoire vive une source nouvelle va être ainsi mise à disposition des historiens.

L’historien de l’art André Chastel (1912-1990), professeur à la Sorbonne puis au Collège de France, membre de l’Académie des Inscriptions et Belles-Lettres, chroniqueur au Journal Le Monde mais aussi conseiller d’André Malraux pour la création de l’inventaire général et la politique de protection des monuments historiques contribua fortement à l’évolution de la notion de patrimoine, renforça l’enseignement et la recherche en histoire de l’art en France, et participa à son rayonnement auprès des institutions internationales.

Les données ont été collectées par Eva Renzulli, chargée de conférences, membre associé d’Histara et s’appuient sur le fonds d’archives Chastel entré par voie de donation familiale à la bibliothèque de la BINHA. Ces entretiens semi-directifs ont été préparés puis restitués selon les méthodes préconisées par l’historienne Florence Descamps, vice-présidente du Comité d’histoire et membre permanent de Histara ; ils constituent un complément aux sources écrites qui ouvriront des pistes de recherches complémentaires aux publications qui ont marqué le centenaire de la naissance de l’historien de l’art, notamment les actes du colloque publié aux éditions Picard en 2015 (André Chastel, Méthodes et combats d’un historien de l’art, sous la direction de Sabine Frommel, Michel Hochmann et Philippe Sénéchal).

Après avoir recueilli 22 témoignages des plus anciens élèves, collègues et collaborateurs mais également ceux de deux collègues étrangers Christoph Luitpold Frommel et Willibad Sauerländer, les entretiens, archivés au Comité d’Histoire seront à terme déposés aux Archives nationales.

 

Une fiche Unimarc numérique a été établi pour l’ensemble des 22 entretiens et pour chacun d’entre eux ; outil d’orientation pour les chercheurs, elle permet des recherches sur plusieurs champs (personnes, établissement, lieu, matière).

Par ailleurs, Madame Dominique Hervier, conservateur général du patrimoine (h), directrice du chantier et Madame Eva Renzulli, responsable des entretiens préparent une e-publication intitulée « Archives écrites et archives orales, Un cas d’école, André Chastel et les historiens de l’art (1950-1990) » afin d’ouvrir de nouvelles pistes de recherches au fonds d’archives Chastel et de mettre en lumière la complémentarité des archives écrites et orales. Cette publication accessible sur le site du ministère de la culture, Comité d’histoire sera assortie de citations sonores extraites des entretiens ainsi que de ceux conservés de Chastel.

 

 

Plan du site

EA 7347 Histara EPHE 2 rue Vivienne, 75002 Paris