EA 7347 Histara

Histoire de l’art, des représentations et de l’administration dans l’Europe moderne et contemporaine

Narae Kim

Sujet de thèse : L’architecture des Missions Etrangère de Paris en Corée : Le Père Coste (1842-1897)

Mél : whitenarae1103@gmail.com

 

DOMAINES DE RECHERCHE

Histoire de l’architecture

Patrimoine culturel

 

 


FORMATION


 

2011-présent       Doctorante Ecole Pratique des Hautes Etudes

L’architecture des Missions Etrangère de Paris en Corée : Le Père Coste (1842-1897) (프랑스 외방 선교회의 건축연구 : 코스트 신부(1842-1897)를 중심으로) sous la direction du professeur Isabelle SAINT-MARTIN

2010-2011  Master 2, Ville, Architecture et Patrimoine à l’Université Paris – Diderot (Paris VII)

2002-2005     Candidate de doctorat, Histoire de l’architecture coréenne à l’Université de Kyonggi

2000-2002     Master, Histoire de l’architecture coréenne à l’Université de Kyonggi (Corée du Sud)

 

 


TRAVAUX


 

1/ Mémoire

 

            Patrimonialisation d’Auguste Perret à Paris, MASTER 2 de recherche, Ville, Architecture et Patrimoine, dir., Philippe RIVOIRARD à l’Université Paris Diderot (Paris VII), Paris, 2011.

 

La disposition architecturale de Sunbi (lettré) au 17ème siècle : exemple du salon du Pavillon dUam, Song Si-Yeol, MASTER, Science Technologie (Architecte), dir., DongUk KIM à l’Université de Kyounggi, Séoul, 2002.

 

2/ Colloques

 

« La disposition du Palais vietnamien à la dynastie Eungwooyen », Institut de lhistoire de larchitecture coréenne, Séoul, printemps 2002.

 

 


EXPERIENCE PROFESSIONNELLE


 

2004-2005        Moniteur, projet de « Les études de Uigwe dans la domaine de l’architecture à l’époque de Joseon»

2004                 Chercheur, projet de « Le contrôle des Patrimoines Mondiaux (UNESCO World Heritage) : le sanctuaire royal de Jongmyo et le château fort de Suwon Hwaseong »

2003                 Chercheur, projet de « Le contrôle des Patrimoines Mondiaux (UNESCO World Heritage) : les temples de Seokgulam et de Bulguk-sa »

2002-2003        Chercheur, projet de « La restauration numérique de Hanyang (Séoul) à la fin de XIXème siècle»

1999-2003        Moniteur, projet de « Les études des maisons populaires de la région Kyonggi en Corée »

 

 

LANGUES

 

Coréen : langue maternelle

Français : écrit, lu et parlé

Anglais : écrit, lu et parlé

Chinois : notion

 

 


Projet de thèse 


 

L’ARCHITECTURE DES MISSIONS ETRANGERES DE PARIS EN COREE

: Le Père Coste (1842-1897)

 

Cette recherche consacrée au père Eugène Jean COSTE suivra deux orientations. La première est historique : la diffusion du catholicisme en Extrême-Orient menée par les missionnaires occidentaux à la fin du XIXe siècle ayant été très importante. Notamment en Corée, les missionnaires lazaristes français sont considérés comme les premiers missionnaires à être entrés en Corée et à avoir été admis à y séjourner. Leurs activités ont donc influencé en partie l’histoire moderne coréenne qui a connu une période de confusion suite à l’introduction de la culture occidentale. Entre autres, cette recherche nous permettra de mieux appréhender la société et l’urbanisme qui ont justement commencé à se moderniser en Corée entre la fin du XIXe et le début des XXe siècles.

La seconde orientation est architecturale. En effet, en sus de leurs activités de missionnaires, ces pères se sont dument consacrés à la construction d’églises. Cependant, excepté ce qui concerne les activités évangéliques des Missions Etrangères de Paris, les études portant sur leurs réalisations architecturales qui permirent la modernisation de la Corée font considérablement défaut.

Coste, qui était procureur des Missions Etrangères de Paris, avait assimilé les principes de l’architecture gothique et les a incorporés à de nombreux bâtiments religieux, notamment lorsqu’il a dirigé la construction de la plus grande église de Corée, la cathédrale de Myeongdong à Séoul. Les églises bâties à cette époque-là sont considérées comme constituant la première architecture religieuse occidentale implantée en Corée. Cette recherche sur les églises conçues initialement par ce missionnaire français permettra alors de déchiffrer l’architecture moderne coréenne. De plus, elle nous permettra de découvrir des variantes du style néo-gothique français dans un pays de mission. Cette recherche sur l’architecture des Missions Etrangères de Paris vise à répondre à ces questionnements en dégageant deux thèmes principaux : une véritable passion pour le gothique et l’harmonie de ces réalisations architecturales.

 

Ce sujet de recherche cible donc les activités architecturales du Père Coste de la fin du XIXe siècle au début du XXe siècle. Pour suivre les traces du père Coste, il nous faudra d’abord définir ce qu’est l’architecture néo-gothique et les transitions qu’elle a rencontrées entre la France et la Corée. Selon que le père Coste en a été le concepteur ou l’architecte, il nous faudra réfléchir à l’identité de ces réalisations architecturales ancrées au cœur de la Corée mais reflets d’un style purement occidental. Finalement, nous envisagerons la mise en valeur des édifices des Missions Etrangères de Paris en considérant pleinement ce patrimoine architectural.

 

 

Plan du site

EA 7347 Histara EPHE 2 rue Vivienne, 75002 Paris